MALI | On a visité le Mémorial Modibo Keïta à Bamako

Bamako, le 26 février 2021.

Dans les environs de midi, on décide d’aller visiter le Mémorial Modibo Keïta juste à côté du monument de la Paix. C’était pas gagné au départ parce que le chauffeur du taxi qu’on avait pris pour nous y rendre nous disait que le lieu n’était pas ouvert au public et n’accueillait que sur invitation. Comme on voulait pas lâcher l’affaire, on s’y est rendu et figurez-vous que l’on peut visiter les lieux avec un guide. Cependant, étant arrivées aux alentours de midi, le guide nous demande si l’on peut revenir à 14h car c’était l’heure de sa pause… Avec notre emploi du temps serré (car certaines d’entre nous rentraient ce soir-là) ce n’était pas possible, il nous a donc accueillies quand même et la visite a pu commencer. Encore un grand merci a Moulaye Hassan Keïta, notre guide mondial !

La visite commence par la gigantesque statue du grand Modibo Keïta (grand même par la taille d’ailleurs, il faisait 1m98) qui fut le premier maire de Bamako et le premier président de la République du  Mali. Mais avant ça…

Modibo Keïta, fils de Daba Keïta et Hatouma Camara est né le 4 juin 1915. Il a étudié à Bamako puis à Gorée d’où il ressort instituteur. Il est retourné a Bamako ou il créé une association sous forme de parti politique, Le foyer de Bamako, avec Mamadou Konaté. Ils présentaient ensemble des sketchs théâtraux afin d’informer le peuple, à l’époque 100% analphabète, sur les réalités actuelles du pays. Lorsque les supérieurs de Feu Modibo Keïta se sont rendus compte qu’il faisait de l’information auprès du peuple, ils l’ont muté à Sikasso. Il y avait alors rencontré Jean-Marie Koné avec qui il a créé le journal L’œil de Kénédougou, toujours dans le but d’informer le peuple. S’étant aperçus de cela, ses supérieurs l’ont alors transféré à Tombouctou cette fois-ci pendant 3 ans, sans salaire, pour le punir de ses agissements.

Fallait voir comment on était attentives, les yeux rivés sur notre guide et les oreilles ouvertes comme jamais. Mais c’était pas fini …

Le guide nous a ensuite raconté qu’en 1946 le RDA (Rassemblement Démocratique Africain) à eu lieu à Bamako et que Modibo Keïta y a été élu (en son absence) premier sécuritaire général du RDA car son honnêteté, son sérieux et son charisme étaient reconnus de tous. Il est donc retourné à Bamako afin de prendre ses fonctions. Sa détermination et ses prises de positions lui ont valu un séjour en prison car il était perçu comme une menace par le système colonial en place. Par la suite, il est devenu député puis vice-président à l’Assemblée Nationale française. C’est à cette période aussi qu’il a été élu maire de Bamako.

Vraiment un homme aux multiples casquettes : secrétaire général, maire, député mais pas que … le voici devenir le premier président de la République du Mali, on vous raconte !

Connaissant le mécanisme du système colonial français de l’intérieur, il crée la Fédération du Mali en 1959 comprenant le Sénégal et le Mali (à l’époque Soudan français) comme pays membres car l’union fait la force. Puis, il a entraîné le Mali à prendre son indépendance le 22 septembre 1960. Après l’éclatement de la Fédération après un an d’existence, il devient donc le premier président de la République du Mali. Très soucieux du bien être et des conditions de vie de ses pairs, il n’hésitait pas à se déplacer dans tout le pays afin de rencontrer les différents peuples y vivant. Il aimait s’assimiler aux locaux, manger avec eux de ce qu’ils mangeaient… Sa force étant la culture, il prônait celle de chacun des groupes ethniques vivant sur le territoire malien. Il prônait aussi l’autosuffisance. En son temps, l’école était gratuite, il y avait des internats…

La visite continue à l’intérieur dans une salle d’exposition où l’on découvre de nombreuses photos retraçant les différents moment de sa vie, ses rencontres…

On y a trouvé des photos de ses visites à travers le pays et le monde, ses rencontre avec divers autres chefs d’Etats. En effet, il était très apprécié et respecté à l’international, il a d’ailleurs aidé le Vietnam et l’Algérie a obtenir leur indépendance. Il a créé le franc malien, mais plus encore, il a créé la première compagnie aérienne africaine, Air Mali. C’est à bord même d’un avion de cette compagnie qu’il s’est rendu à la première conférence panafricaine d’Addis Abeba. La réhabilitation de la voie ferroviaire, la création des transports à Bamako ainsi que celle d’une compagnie de navigation fluviale ont été quelques unes de ses actions en 8 ans de présidence.

On en a tellement appris sur cet homme et ses engagements. Et ce que l’on ne vous a pas dit c’est que la visite nous a été faite par le neveu de feu Modibo Keïta ! N’hésitez pas vous y rendre pour vivre cette expérience car oui, c’est bien une expérience que l’on vit tellement l’histoire est racontée avec le cœur. Mais pour en savoir davantage sur Modibo Keïta sans bouger de chez vous, n’hésitez pas à aller consulter ce site internet qui lui est entièrement dédié.

3 commentaires

  1. Waouh waouh waouh !!!
    Quelle histoire passionnante, sur ce grand homme. Avec cet article bien détaillé, j’ai l’impression d’y être réellement, je buvais tes paroles.
    Merci, j’ai appris pas mal de choses

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s